Financements de l’ANR : décryptage

L’ANR attribue des fonds en fonction d’appels d’offre qu’elle formule. Sur quels critères l’ANR s’appuie-t-elle pour formuler ses appels d’offre et quelles conditions doivent remplir les projets pour être éligibles ?

QU’EST CE QUE L’ANR ?

L’ANR c’est l’Agence National de la Recherche. C’est une agence qui finance des projets publics et des projets partenariaux de recherche scientifiques ou technologiques sélectionnés selon des critères internationaux d’excellence en France.

L’ANR finance des équipes de projets, qu’elles soient publiques ou publiques avec un partenariat privés, sous forme de contrat de recherche à durée indéterminée d’environ 3 ou 4 ans.

D’OÙ VIENNENT LES FONDS DE L’ANR ?

Les fonds de l’ANR proviennent principalement de la subvention d’intervention que lui attribue le Ministère de la Recherche. Une partie de ces fonds (3,3% en 2015 soit 17,4 M€) sont apportés par des structures avec lesquelles l’ANR a construit des partenariats. Ils lui offrent des opportunités de financement ou de cofinancement de projets qui complètent le budget d’intervention de l’ANR.

COMMENT FONCTIONNE CETTE AGENCE ?

Cette agence fonctionne principalement avec des appels à projets (AAP). Ces appels à projets s’inscrivent dans les priorités nationales et concernent toutes les grandes disciplines de la recherche.

Depuis 2010, 50% des financements sont consacrés à la programmation Non-Thématique dites «blanches». La seconde partie est consacrée à la partie Thématique qui est divisée en plusieurs disciplines phares de la recherche scientifique et technologique.5

Sciences humaines et sociales
Sciences de la vie
Sciences des matières
Biodiversité
Politique publique
Innovation …

QUEL EST L’OBJECTIF DE L’ANR ?

L’objectif de cet établissement est multiple. Il s’agit tout d’abord d’équiper la France d’une structure « réactive » destinée au financement de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée.

L’ANR soutient les projets ambitieux et les équipes performantes pour contribuer au développement des sciences et des technologies.

L’agence souhaite favoriser l’émergence de nouveaux concepts en mettant en avant la créativité et le décloisonnement des disciplines malgré la réticence des chercheurs français à l’égard de la pluridisciplinarité.

L’ANR souhaite également cibler et accroître les efforts de recherche sur les priorités (AAP à thématique), encourager et intensifier la collaboration entre projets publics et industriels (AAP partenariaux), et enfin développer des partenariats internationaux (AAP transnationaux)

POURQUOI FINANCER DES PROJETS ?

L’ANR finance des projets car ils sont un enjeu majeur de croissance pour un pays, ils permettent des avancés technologiques, économiques et sociales et sont un accélérateur de croissance.

QUELLES PLACES OCCUPENT CES PROJETS EN FRANCE ?

L’appel à projet est nouveau en France et la création de l’ANR a été vécue comme une véritable révolution. Les projets de recherche sont importants cependant, en France ils restent tout de même modestes et il y a de moins en moins de chercheurs.

Un chercheur français est recruté à BAC+8 et touche deux ou trois fois moins qu’un chercheur américain. Un chercheur français peut mieux gagner sa vie et toucher entre 3500 et 4000€ s’il devient professeur d’université ou directeur de recherche. Le métier de chercheur est devenu précaire et peine à susciter de nouvelles vocations.

Par rapport aux autres pays, la France finance proportionnellement beaucoup moins de projets. L’ANR, par exemple, finance seulement entre 10 et 15% des projets soumis contre 25% chez les Allemands.9

Les chercheurs se découragent ou tentent d’obtenir des bourses européennes.

L’appel à projet correspond à 22% des dépenses des financements de recherche. Selon le ministère, le système d’appel à projet favorise les laboratoires les plus riches.

Cependant en fonction des secteurs, l’appel à projet ne permet pas aux chercheurs d’être libres de leurs recherches et aux laboratoires de développer leur propre politique scientifique.

« Des pans entiers de la recherche ne sont pas étudiés, car ils ne font pas l’objet d’appels à projets. C’est particulièrement vrai en matière d’environnement, où nous pouvons nous trouver face à des questions polémiques. Lorsque nous voulons travailler sur les effets de certains produits sur la santé, ou sur un autre modèle d’agriculture, plus respectueux de l’environnement, nous nous retrouvons vite à court de financements.»

À QUI SONT DONC REVERSÉ LES FONDS ATTRIBUÉS À L’ANR PAR LE MINISTÈRE DE LA RECHERCHE?

Sur le site de l’ANR nous avons pu constater que les financements des projets étaient extrêmement variés. Entre quelques milliers et plusieurs millions d’euros sont attribués à des projets. Nous nous sommes alors demandé : Comment l’ANR attribue son financement ? Quels sont les domaines scientifiques privilégiés par l’agence ? Comment l’ANR attribue son financement ?

Pour commencer l’ANR lance des appels à projets (AAP) pour donner lieu à une sélection compétitive.

Par la suite certains projets sont retenus, sélectionnés et organisés. (1071/ 10032 ont été retenus en 2014.

Ensuite l’ANR s’occupe de la contractualisation (création du contrat)

Ainsi l’ANR s’engage à financer le projet, à le suivre mais aussi à évaluer son impact.

+ 15 600 projets ont été financé par l’ANR depuis sa création.

Ainsi pour avoir des chances d’être sélectionné pour être financé :

Le projet doit tout d’abord avoir une expertise scientifique française ou étrangère externe à l’ANR et le projet et les demandeurs doivent avoir une qualité scientifique appréciable

Le projet doit être :
créatif
collaboratif
interdisciplinaire (pour répondre aux standards internationaux et à la norme ISO-9001)

ACTIVITÉ

PROJETS FINANCÉS

INTERDISCIPLINARITÉ

QUELS SONT LES DOMAINES SCIENTIFIQUES PRIVILÉGIÉS DE L’AGENCE ?

Tout d’abord le domaine qui était le favori à la création de l’agence était « la recherche environnementale ». Le second fut « les défis sociétaux» c’est-à-dire le changement climatique, la crise de la biodiversité, la politique publique et l’innovation. Par la suite 6 domaines se sont démarqués :

  1.  L’éco-ingéniérie (les villes durables)
  2.  La biodiversité (les contaminants et leurs effets sur la santé environnementale)
  3. L’agriculture
  4. La pêche
  5. Les risques naturels
  6. Le changement climatique

Et les liens entre la pollution de l’eau et de l’air et les réseaux trophiques comptent aussi parmi les priorités de l’ANR.

Si vous voulez que votre projet fasse partie des 10% à 15% des projets qui obtiennent l’aide financière de l’ANR votre projet doit être en rapport avec une ou plusieurs de ces disciplines car elles passeront toujours avant les autres. Car l’ANR finance en priorité des projets ayant une utilité immédiate plutôt que des projets de recherche fondamentale.

Print Friendly, PDF & Email

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*