Dispositifs techniques d’anonymisation et pseudonymisation des données de santé

Dispositifs techniques d’anonymisation et pseudonymisation des données de santé.

6 octobre 2021 Laurent TRIPOLI 0

L’explosion du numérique et de l’ouverture des données a contribué à mettre en place plusieurs réglementations et obligations quant à la gestion des données sensibles et/ou à caractère personnel. Les données de santé sont particulièrement impactées, car bien qu’indispensables, la collecte et le stockage de ces données demandent une gestion toute particulière. Pour protéger ces données « sensibles », deux solutions : la pseudonymisation, ou plus sûr encore : l’anonymisation de celles-ci. Tour d’horizon des dispositifs permettant la mise en place de ces solutions.

Ouvrir et partager des données de recherche selon les principes FAIR : Comment rédiger un Plan de gestion de données de recherche (PGD ou DMP)?

6 octobre 2021 Flora CHONG 0

Dans un contexte favorable à l’Open Data, il y a de plus en plus de mandats pour rendre  accessibles les données liées aux publications en particulier de l’édition scientifique, des  organismes de financement et des politiques nationale et institutionnelle. Même après leur  publication, 80% des données scientifiques sont perdues pour les auteurs, les organismes,  les institutions et pour la recherche mondiale. Pour éviter ces pertes, comment les  chercheurs devraient-ils publier leurs données ? Et comment publier les données de manière  fiable (selon les principes FAIR)? Le plan de gestion de données est très lié au principe du  libre accès aux données de recherche et il est devenu l’outil de gestion incontournable des  projets de recherche pour les États et les financeurs. 

World Network

L’Importance des protocoles de communication (HTTP, FTP) pour le respect des principes FAIR

6 octobre 2021 Guillaine POON 0

Les principes FAIR concourent à l’ouverture des données scientifiques. L’échange des données permis par les protocoles est donc fondamental pour permettre la visibilité et le partage de celles-ci. Deux protocoles sont majoritairement utilisés car standards : HTTP et FTP. Alors que le premier permet une consultation des ressources sur le web, le second permet le téléversement ou encore le téléchargement de fichiers volumineux. Les échanges se font principalement entre deux entités : le client représenté par un navigateur web et un serveur en ligne. Certaines données dites sensibles nécessitent une sécurisation des données possible par des variantes des protocoles précédemment nommés comme HTTPS.

tableau de bord

Les Plateformes universitaires de données

6 octobre 2021 Cécile DESCAMPS PROTEAU 0

La Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) PROGEDO a pour objectif de développer la culture des données de la recherche mais également d’organiser et d’encourager une stratégie des données recueillies lors des enquêtes réalisées dans le cadre de la recherche en sciences sociales. Les Plateformes Universitaires de Données (PUD) ont été créées dans les Maisons des Sciences de l’Homme (MSH), elles-mêmes situées au sein des universités françaises, afin de répondre à cette volonté politique. Elles apportent leur support local aux acteurs de la recherche qui utilisent les données quantitatives en Sciences Humaines et Sociales (SHS) tout en respectant l’utilisation des données confidentielles et en proposant un environnement de travail sécurisé.

ordinateur

Data paper, un type de publication de données scientifiques en accord avec les principes FAIR

6 octobre 2021 Guillaine POON 0

Le data paper, permet de mettre au premier plan les données qui servent habituellement à réfuter ou confirmer des hypothèses de recherche dans les publications scientifiques. Ces données sont mises en lumière en détaillant à la fois leur obtention et leur exploitation. Elles font partie intégrante d’une publication suivant les normes classiques de rédaction avec des métadonnées associées. Dans une logique d’ouverture des données, le data paper est stocké dans des entrepôts, favorisant le partage et la consultation des données décrites.

groupe de personne

Consortiums : des groupes de travail dédiés au partage de données scientifiques

6 octobre 2021 Pierre POUGET 0

Dans un contexte fortement marqué par l’ouverture des données scientifiques, différents groupes de travail appelés « consortiums » voient le jour et s’organisent afin de guider les chercheurs dans le partage de leurs données. Ces groupes, à la fois européens et internationaux, proposent différents outils et émettent des recommandations permettant de rendre les données « FAIR ».