Le CCSD un acteur majeur de l’Open Access en France

Portant l’esprit du libre accès, le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD) est une structure ayant pour vocation d’aider les chercheurs mais également leur environnement institutionnel (universités, organismes de recherches…) en leur fournissant des outils permettant l’archivage, la diffusion ainsi que la valorisation de leur publications et de leurs données scientifiques. Pour répondre aux besoins des chercheurs, de nombreux services sont proposés par le CCSD. Créé en 2000 par le CNRS, le CCSD est depuis devenu un acteur majeur de l’Open ccess en France. Dans cet article, nous présentons les principaux projets portés par le CCSD.

ZOOM SUR LA PLATEFORME HAL

Sous cet acronyme qui nous rappelle avec nostalgie cette intelligence artificielle (ndlr : HAL 9000) qui dans 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick était chargée d’enquêter sur un signal émis à l’autre bout du système solaire, nous retrouvons les termes suivants : Hyper Articles en Ligne. HAL est une archive ouverte lancée en 2001 par le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD) du Centre National pour la Recherche Scientifique (CNRS). HAL propose une plateforme en ligne destinée au dépôt et à la diffusion de publications scientifiques, déjà publiées ou non, provenant des établissements d’enseignement supérieur et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. HAL est une archive multidisciplinaire qui a été « choisie par l’ensemble de la communauté scientifique et universitaire française pour la diffusion des savoirs » (site du CCSD). Elle accueille différents types de publications scientifiques comme les thèses, les articles, les chapitres d’ouvrages, les habilitations à diriger des recherches, les communications de congrès, les brevets, les rapports et même des cours. Plus récemment HAL a permis d’accueillir les données de la recherche : vidéos, images, sons, cartes et depuis septembre 2018 des logiciels ! Principalement francophone, la plateforme HAL a vocation de permettre un libre accès aux contenus d’information scientifique et technique (IST) qu’elle héberge. Elle contribue à la libre diffusion et à la valorisation du savoir scientifique. A ce jour, l’archive ouverte HAL est un des principaux réservoirs mondiaux de contenu IST. Elle représente la plus grande base de données pour la recherche francophone avec plus d’un million de publications (notices comprises) provenant de chercheurs et d’institutions francophones du monde entier. La plateforme HAL entend répondre à de nombreux enjeux. Nous pouvons citer entre autres : l’amélioration de la visibilité de la production des laboratoires et des activités de la recherche une amélioration de la circulation des publications entre les chercheurs une meilleure gestion des bibliographies l’assurance d’une pérennité d’accès aux résultats de la recherche avec une sauvegarde des contenus qui est garantie et une adresse URL unique et stable le respect des exigences des financeurs publics de la recherche (comme la Commission européenne via le programme Horizon 2020) qui en contrepartie de leur financement demande de plus en plus souvent que les résultats de la recherche (articles) et données (jeux de données et data papers) soient publiés en libre accès de façon pérenne. De répondre aux nouvelles possibilités de la loi pour une République numérique de 2016 qui autorise la publication en Open Access des versions post-print des articles après le respect d’une période d’embargo, de 6 mois en Science Technique et Médical (STM) et de 12 mois en Sciences Humaines et Sociales (SHS).

LES AUTRES ARCHIVES OUVERTES

Le CCSD propose de nombreuses déclinaisons de sa plateforme d’archive ouverte HAL. Entre autres nous pouvons citer :

  • HAL-SHS, l’archive ouverte thématique entièrement dédiée aux disciplines des sciences humaines et sociales. Elle regroupe 27 disciplines allant de l’anthropologie biologique à la science politique en passant par le droit.
  • MédiHAL, lancée en 2010 est l’archive ouverte qui a vocation à agréger les données visuelles, audiovisuelles et sonores produites dans le cadre de la recherche scientifique. De très nombreux formats de fichiers sont acceptés. Cette archive ouverte correspond donc à l’entrepôt de données scientifiques « multimédia » de HAL. Il faut noter que les données visuelles, audiovisuelles et sonores qui sont déposées dans HAL apparaissent également dans MédiHAL.
  • TEL, accronyme de Thèses-En-Ligne a été créée en 2001. Cette plateforme a pour objectif de promouvoir l’auto-archivage en ligne des thèses de doctorat ainsi que des habilitations à diriger des recherches. TEL est pluridisciplinaire et permet à tout usager, ayant soutenu sa thèse d’auto-archiver son travail. TEL est largement plébiscité : 71% des thèses soutenues en France en 2016-2017 ont été déposées sur le serveur TEL de HAL.

LES PORTAILS INSTITUTIONNELS SUR HAL

Si HAL a vu le jour en 2001, c’est à partir de 2006, c’est suite au Protocole d’Accord pour la publication scientifique sur des archives ouvertes que HAL est choisie comme plateforme commune d’archivage en libre accès par des établissements français favorables au libre accès. Plus tard, en 2013, est signé une convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme HAL dont le but est « le développement coordonné des archives ouvertes sur la base du développement de la plateforme mutualisée HAL et de son interconnexion avec les archives institutionnelles des établissements partenaires [1]».

Les archives institutionnelles et HAL s’articulent ensemble : chaque établissement partenaire a ainsi la possibilité de créer un portail dans HAL qui lui est dédié et où il peut verser les publications de ses chercheurs en Open Access. Ces portails permettent aux institutions de valoriser les travaux de leurs chercheurs tout en étant autonome dans la gestion. Autour du projet fédérateur HAL, s’est mis en place une politique très dynamique de développement des archives ouvertes institutionnelles, avec au total 49 nouveaux portails institutionnels ouverts dans HAL depuis 2013. L’objectif à terme étant de réaliser une centralisation de toutes les archives institutionnelles françaises.

LA PLATEFORME DE GESTION DES RÉFÉRENTIELS HAL

Le CCSD propose également une plateforme permettant de gérer l’ensemble des référentiels utilisés par HAL, elle concerne notamment les auteurs, les structures de recherches, les revues et discipline, les projets de l’Agence Nationale de la Recherche ainsi que les projets européens. Le dispositif se nomme AURéHAL pour Accès Unifié aux Référentiels HAL.

Module de recherche des formes d’auteurs présents dans HAL.

 

LA GESTION DE CONFÉRENCES SCIENTIFIQUES

Dans l’objectif de répondre à la demande du CNRS de mettre en place un outil de gestion scientifique de conférences pour la communauté de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le CCSD a ouvert à la fin de l’année 2010 la plateforme de gestion de congrès scientifiques Sciencesconf.org. Cette plateforme recense 5849 conférences et on observe une croissance forte du nombre de conférences organisées.

LE PORTAIL DATA.ARCHIVES-OUVERTES.FR

Le portail data.archives-ouvertes.fr est un espace regroupant une documentation qui présente la base de données appelée Triplestore qui contient « toutes les données présentes dans l’archive ouverte HAL ainsi que dans les différents référentiel d’AURéHAL » (source : site du CCSD). Le portail contient également les différents schémas de données, une interface d’interrogation de la base de connaissance structurée en RDF par le protocole SPARQL endpoint, ainsi qu’un accès au téléchargement d’une archive zip de l’ensemble des contenus du triplestore, cette archive zip est actualisée tous les mois. Cette base de données contient toutes les données présentes dans l’archive ouverte HAL et également toutes les données présentes dans les différents référentiels d’AURéHAL.

UNE PLATEFORME POUR ÉPI-REVUES

Lancé en 2013 par l’Institut Fourier en partenariat avec le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD), et l’INRIA, la plateforme episciences.org regroupe des épi-revues en libre accès. La plateforme episciences.org se veut pluridisciplinaire et a vocation à accueillir des revues de toutes les disciplines scientifiques. On peut déjà y retrouver de nombreuses revues s’appliquant notamment à l’informatique et aux mathématiques appliquées ou aux sciences humaines et sociales. Mais quelle est sa particularité ? Cette plateforme est une nouveauté dans le monde des modes de publication en libre accès car elle allie les deux voies du libre accès, la voie dorée et la voie verte. En effet, une épi-revue combine les archives ouvertes et l’évaluation par les
pairs des articles. D’une part, la plateforme met à disposition des articles qui proviennent des archives ouvertes compatibles avec Episciences comme HAL, arXiv ou CWI. D’autre part, la plateforme dispose de comités de lecture, tel que Episciences IAM et Episciences-Maths qui examinent les articles proposés et échangent avec l’auteur à partir de l’outil de workflow éditorial intégré. Lors de la publication, un label Episciences IAM est attribué à l’article pour assurer de sa qualité (Riverieux et al., 2014). Ainsi, Episciences.org se sert de la voie verte pour obtenir des articles dans les archives ouvertes, mais les transforme en véritable publications sans pour autant passer par les circuits éditoriaux traditionnels. Les publications sur cette plateforme donnent lieu à des accès gratuits aux articles scientifiques pour le lecteur (pas d’abonnement) et pour l’auteur de l’article (pas d’APC). Le principe de l’Epi-revue est de réaliser des revues à moindre coûts. Ce système permet également au chercheur de conserver ses droits d’auteurs.

LES AUTRES PROJETS DU CCSD

Le CCSD participe également à d’autres projets en lien avec l’Open Access comme :

Le projet Campus-AAR : Le Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche a pour but de constituer et de permettre l’exploitation « des patrimoines scientifiques des sciences humaines et sociales (SHS) sous forme d’archives audiovisuelles (AV) numériques » en Open Access.

Le projet Héloïse qui est un site d’information pour les chercheurs qui compile les politiques éditoriales des revues scientifiques françaises quant au dépôt des articles en Open Access. Les éditeurs peuvent y signaler leur politique.

Le projet ISIDORE qui est une plateforme donnant accès à des ressources numériques en SHS en libre accès. Sont moissonnées et indexées des archives constituées de corpus, de publications scientifiques et d’actualités de la recherche.

Notes

[1] Extrait de la Convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL “. Lien vers le document : http://cache.media.enseignementsuprecherche.gouv.fr/file/HAL/93/3/01_Convention_HAL_246933.pdf 

Bibliographie

Définition du Centre pour la communication scientifique directe (CCSD) selon Wikipédia Définition de l’Hyper articles en ligne (HAL) selon Wikipédia

Présentation générale d’Épisciences, accessible en ligne :- jao2015.sciencesconf.org/- conference/jao2015/pages/epiScience_JCouperin_2015_10_13.pdf

Sites internet :

AURéHAL : aurehal.archives-ouvertes.fr

HAL : hal.archives-ouvertes.fr

HAL-SHS : halshs.archives-ouvertes.fr

Héloïse : heloise.ccsd.cnrs.fr

ISIDORE : www.rechercheisidore.fr

Campus-aar : campusaar.hypotheses.org

Data.archives-ouvertes.fr

MédiHAL : medihal.archives-ouvertes.fr

Sciences conf : Sciencesconf.org

TEL : tel.archives-ouvertes.fr

Episciences : episciences.org

CCSD : www.ccsd.cnrs.fr